Appel à communications

L’Institut national du cancer (INCa), l’Institut thématique multi-organismes Santé publique d’Aviesan et l’Institut de recherche en santé publique (IReSP) organisent un colloque scientifique international francophone le 10 et 11 janvier 2019 à Paris sur la contribution de la recherche interventionnelle à la réduction des inégalités sociales de santé. Ce colloque sera l’opportunité de réunir des chercheurs, décideurs et acteurs de santé publique impliqués dans ce champ. En France, le développement de la recherche interventionnelle est un enjeu majeur soutenu dans la Stratégie Nationale de Santé et dans la Stratégie Nationale de Recherche.

Le colloque vise à favoriser les échanges sur les pratiques de recherche interventionnelle en santé publique, à renforcer les capacités des acteurs et à soutenir le développement de projets de recherche communs aux chercheurs, aux décideurs et aux acteurs de l’intervention.

Chercheurs, décideurs et intervenants partageront leurs expériences dans le cadre de communications orales ou affichées, sélectionnées sous l’égide d’un conseil scientifique.

Thématique des communications

A la suite des précédents colloques organisés sur le même thème, l’édition 2018 est résolument tournée vers les modalités de conduite de projets de recherche interventionnelle en vue de réduire les inégalités. Les enjeux de méthodologie des projets, en termes de recherche, d’intervention et de collaboration seront ainsi au cœur de la programmation, qui s’organisera autour de trois questions :

  • Comment produire des connaissances sur la réduction des inégalités et la production d’équité ? Méthodes et pratiques de recherche sur la réduction des inégalités.
  • Comment mener des interventions en vue de réduire les inégalités et de produire de l’équité ? Méthodes et pratiques d’intervention sur la réduction des inégalités.
  • Comment construire des partenariats et des collaborations pour produire des connaissances sur les interventions visant à réduire les inégalités ? Méthodes et pratiques d’engagement dans des partenariats et des collaborations de recherche (entre chercheurs, intervenants, malades, usagers, citoyens, décideurs publics etc.).

Chacune de ces questions sera abordée sous la forme d’une session plénière et de sessions parallèles ; ces dernières permettront à des équipes de présenter et discuter leurs expériences. Pour améliorer la qualité des projets de recherche interventionnelle et favoriser l’utilisation de leurs résultats dans l’amélioration des politiques et des programmes, il est essentiel d’ouvrir « la boîte noire » des recherches et de s’intéresser aux modalités de leur conception, de leur mise en œuvre, de leur évaluation ainsi que du transfert de leurs résultats. Les sessions parallèles seront organisées autour de la présentation de deux projets sélectionnés parmi les résumés proposés. Plus que les résultats des recherches ou des interventions menées, les résumés attendus à l’appui de ces communications orales devront s’attacher à présenter des éléments de processus et de méthode, qui feront l’objet d’une discussion approfondie avec les participants.

Les résumés devront, autant que possible, être issus d’un processus d’écriture collaboratif qui associe la diversité des parties prenantes engagées dans le projet concerné (chercheurs, intervenants, malades, usagers, citoyens, décideurs publics etc.) et permettre le croisement des regards (les chercheurs sur l’intervention, les intervenants ou les décideurs sur la recherche etc.).

Les résumés devront s’inscrire dans l’une des trois catégories proposées :

  • Méthodes, cadres théoriques et pratiques de recherche sur la réduction des inégalités
  • Méthodes et pratiques d’intervention sur la réduction des inégalités
  • Méthodes et pratiques d’engagement dans des partenariats et des collaborations de recherche

Les résumés attendus pourront porter sur une recherche interventionnelle (en cours ou terminée) ou sur une intervention de promotion de la santé (dès lors qu’elle s’intéresse aux déterminants de la santé qui se situent en dehors du système de santé et qu’elle fait l’objet d’une évaluation structurée) qui vise notamment à réduire les inégalités sociales et territoriales de santé.

Les communications s’attacheront à présenter la recherche ou l’intervention dans sa globalité, puis mettront en exergue les éléments qui correspondent spécifiquement à la catégorie choisie (voir les suggestions de structure qui figurent dans le formulaire de soumission ci-dessous).

Les résumés pourront donner lieu soit à une communication orale (intervention dans l’une des sessions parallèles) soit à une communication affichée. Dans le premier cas, les communications pourront être présentées à plusieurs voix, dès lors qu’elles représenteront la pluralité des parties prenantes engagées dans le projet. Afin que les communications orales permettent d’engager le dialogue entre les participants aux sessions, les auteurs des résumés retenus recevront des consignes détaillées en vue de la préparation de leurs interventions.

Prix

Les communications sélectionnées participeront de fait à une sélection en vue d’être primées. Les communications pourront concourir dans les catégories suivantes :

  • Prix de l’intervenant en début de carrière (moins de 10 ans d’activité)
  • Prix du chercheur en début de carrière (moins de 10 ans d’activité)

Comment répondre à l’appel à communications ?

Depuis le présent module situé en bas de cette page :

  1. Télécharger ci-dessous les modalités de candidature (incluant le formulaire de soumission) ;
  2. Déposer les résumés accompagnés du formulaire de soumission dûment renseigné à l’aide du navigateur « Choisir un fichier» ;
  3. Valider le dépôt.

Le résumé

  1. Le résumé sera rédigé en français
  2. Quel que soit le projet présenté, le résumé doit mentionner :
    • le titre du projet
    • le(s) nom(s) et le(s) prénom(s) du ou des auteur(s)
    • les organismes ou institutions du projet
    • l’adresse postale des co-auteurs
    • l’adresse mail des co-auteurs
    • les mots clés du projet
  3. Le texte du résumé (titre + corps du texte) ne doit pas dépasser 5 000 caractères (espaces compris)
  4. Le résumé doit être dactylographié en police Calibri, taille 12, interligne 1,5.
  5. Le titre doit être dactylographié en gras.

    Formulaire